Convertir les Juifs: une obsession

La dernière décennie a enregistré une augmentation alarmante de l’influence du « christianisme évangélique ». Cette croissance s’est accompagnée d’un développement phénoménale des activités des missionnaires chrétiens qui prennent les Juifs pour cibles. Le budget annuel du mouvement missionnaire appelé « Juifs pour Jésus » dépasse 12 millions de dollars. On trouve plus de 1.000 de ces groupes, qui travaillent activement à convertir les Juifs à travers le monde, et dont les budgets annuels dépassent 250 millions de dollars. Ils rémunèrent des centaines de missionnaires à temps plein, ils subventionnent des programmes de télévision et de radio, et ils ont créé plus de quatre cents « synagogues messianiques » qui s’efforcent de paraître juives, mais qui sont, en fait, chrétiennes.

LES TACTIQUES EMPLOYEES PAR LES MISSIONNAIRES

Ces organisations utilisent trois tactiques trompeuses pour attirer les Juifs. Elles commencent par faire croire qu’un Juif peut rester fidèle au judaïsme même après s’être converti. En deuxième lieu, elles ont pour habitude, dans le but d’appuyer leurs allégations, de faussement citer, traduire et interpréter les écritures juives et les textes rabbiniques. Troisièmement, elles tentent de délégitimer le judaïsme en prétendant que le christianisme est la seule voie menant à D.ieu et au salut.

En plus, beaucoup de ces organisations missionnaires usent de tactiques effrayantes et intimidantes pour décourager les gens de s’adresser aux rabbins, les empêchant ainsi de recueillir des points de vue opposés aux leurs.

De telles méthodes mensongères sont moralement inacceptables tant pour les Juifs que pour les non-Juifs, et de nombreuses églises chrétiennes de toutes obédiences ont condamné publiquement les mouvements « Judéo-Chrétiens », parmi lesquelles : The Episcopal Bishops de Maryland ; The Archdiocese de Harrisburg, PA ; The National Conference of Catholic Bishops, Washington, D.C. ; The Campus Ministry Board at American University à Washington, D.C. ; The National Conference of Christians and Jews (Southern California Region) ; and The Interfaith Conference of Washington, D.C. ; (groupe qui comprend le Roman Catholic Archdiocese, des groupes baptistes et d’autres groupes protestants).

LES DIMENSIONS DU PROBLEME

Malgré l’ampleur de ces condamnations venues de toutes parts, les efforts des « Judéo-Chrétiens » ont été couronnés d’un succès inquiétant. La revue chrétienne Charisma publiée aux Etats-Unis affirme que « plus
de Juifs ont accepté Jésus comme leur Messie au cours des 19 dernières années que pendant les 19 siècles passés ».* On considère généralement qu’il existe à travers le monde plus de 275.000 juifs convertis au « christianisme hébraïque ».

Le Talmud (Sanhédrin 37a) enseigne que « quiconque sauve une seule âme juive est comme s’il avait sauvé tout un monde ». Ce passage souligne l’importance que revêt l’aide apportée à chaque individu. Même si une seule personne juive avait été trompée, notre inquiétude serait grande. Et si l’on multiplie cette inquiétude par des centaines de milliers, l’angoisse et la détresse s’en trouvent considérablement accrues.

« D’ABORD LE JUIF »

La plupart des gens ont entendu parler de l’organisation missionnaire appelée « Juifs pour Jésus ». Il n’existe cependant pas de « Bouddhistes pour Jésus » ni de « Hindous pour Jésus ». Apparemment, les « Chrétiens évangéliques » sont plus soucieux de convertir le Juif qu’aucun autre être humain. Cette obsession historique s’explique par des raisons théologiques et psychologiques.

L’OBSESSION THEOLOGIQUE

L’évangile chrétien est décrit comme s’adressant « au Juif premièrement, puis au Grec [le Gentil] \» (Epître aux Romains 1:16). Les « Chrétiens évangéliques » fondamentalistes interprètent ce passage comme
leur faisant un devoir de convertir le monde entier, mais tout d’abord les Juifs.

Beaucoup de fondamentalistes chrétiens croient que les Juifs sont la clef qui précipitera la « seconde venue » de Jésus et le salut de toute l’humanité. Ils citent pour le prouver les passages affirmant que « le salut vient des Juifs » (Jean 4:22) et que « vous [les Juifs] ne me verrez plus désormais, jusqu’à ce que vous disiez:

“Béni soit celui [Jésus] qui vient au nom du Seigneur !” » (Matthieu 23:39). Certains croient, en s’appuyant sur le septième chapitre de la Révélation, que le retour de Jésus aura lieu quand 144.000 Juifs exactement auront été convertis, le reste des Juifs devant être éliminé pendant la grande tribulation qui accompagnera le retour de Jésus. Voici ce qu’en a écrit Richard Yao, un ancien fondamentaliste non-juif :

« Il est extrêmement inquiétant de voir des millions de personnes dans ce pays s’habituer à l’idée qu’il est souhaitable que des millions et des millions de gens [juifs] meurent dans ce terrible holocauste, sous prétexte que c’ est là une condition au retour de Jésus. Je pense que cela est très, très effrayant. »

L’OBSESSION PSYCHOLOGIQUE

Puisque le concept d’un Messie était au début un concept exclusivement juif, le rejet de Jésus comme le Messie par les Juifs a toujours posé un paradoxe et un dilemme sérieux pour l’Eglise chrétienne. Par conséquent, aux yeux de beaucoup de fondamentalistes évangéliques, chaque conversion d’un Juif au christianisme devient une corroboration de leur foi.

Pendant des siècles, la réaction chrétienne au rejet de Jésus par les Juifs a consisté dans leur persécution, considérée comme une punition divine parce qu’ils l’avaient renié. Ce préjugé a été entretenu par des passages du Nouveau Testament tels que:

« Vous [Juifs] avez pour père le diable » (Jean 8:44).
« Ce sont les Juifs qui ont fait mourir Jésus et les prophètes, qui nous
ont persécutés, qui ne plaisent pas à D.ieu » (Première Epître aux
Thessaloniciens 2:15).
« Et tout le peuple répondit : Que son sang retombe sur nous et sur nos
enfants ! » (Matthieu 27:25).

La plupart des fondamentalistes prétendent que les auteurs de récits d’atrocités commises sur les Juifs n’étaient pas de « vrais » Chrétiens. Cependant, selon beaucoup d’historiens, c’est précisément à la rhétorique du Nouveau Testament que revient la responsabilité d’avoir créé l’atmosphère qui a permis de tels événements.**

Aujourd’hui, après presque 2.000 années de rejet de Jésus, le dilemme existe toujours. C’est à ce fantastique besoin théologique et psychologique que les fondamentalistes chrétiens doivent de consacrer les immenses budgets mis à leur disposition pour développer de nouvelles techniques sophistiquées et souvent trompeuses destinées à la conversion des Juifs.



* Cette information n’inclut pas les conversions forcées, opérées sous la contrainte, comme celles des Marranes pendant l’Inquisition espagnole.
** Pour une analyse en profondeur de cette idée, s.v.p. consultez The Roots of Christian AntiSemitism dans la liste de lecture suggérée.
 
-.png   +.png

Main Menu
Aktuell
Wissen
Web
Kontakt
Evangeliumskirche Glaubensgeneration in Mission Gottesreich "Eine umfassende Übersicht über die Evangelikale Szene in Deutschland. Uneingeschränkt empfehlenswert!"

Image

Wir wehren uns gegen Judenmission

 

     
Juden & Jesus
                  
                                        
Antizionismus


Zionismus


© Oktober 2017 Maschiach.de // Roman Gorbachov // Blog // Umsetzung // Datenschutzerklärung // Impressum